Bain utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité et la performance de ce site. En poursuivant votre navigation suce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité

We have French content available. View French site.

Les Echos

Les banques veulent mutualiser leurs forces dans la lutte anti-blanchiment

Les banques veulent mutualiser leurs forces dans la lutte anti-blanchiment

Un projet pour fin 2019 : un registre de recueil des données de clients afin de mutualiser la lutte antifraude des banques. Plus largement, les projets de coopération se multiplient.

  • 26 février 2019
  • min

Les Echos

Les banques veulent mutualiser leurs forces dans la lutte anti-blanchiment

« Les modèles de plates-formes sont une manière d'adresser les questions de rentabilité, de coûts et de besoins très significatifs en investissements, dans un contexte économique sous pression, à l'instar du secteur automobile, où les constructeurs ont mutualisé certaines chaînes de production », souligne Ada Di Marzo, associée chez Bain & Company et directrice générale du bureau de Paris.

Les activités les plus susceptibles de migrer vers ces mises en commun « sont généralement à faible valeur ajoutée, très consommatrices en ressources. Le KYC est un bon exemple, avec le développement d'initiatives qui permettent aujourd'hui la standardisation et la mutualisation de données entre banques, avec l'objectif d'améliorer l'efficacité opérationnelle et l'expérience client », ajoute Pierre de Raismes, associé chez Bain & Company.

Lire la suite de l'article sur Les Echos