We have French content available. View French site.

Press release

Prix David avec Goliath 2021

Prix David avec Goliath 2021

Le rendez-vous annuel de l’Open Innovation entre jeunes et grandes entreprises, par RAISESHERPAS et Bain & Company

  • 10 novembre 2021
  • min

Press release

Prix David avec Goliath 2021
  • Isahit & L’Oréal remportent le Prix de la plus belle alliance entre une jeune et une grande entreprise, orienté cette année sur les collaborations à impact positif !
  • Etude annuelle 2021 sur les relations entre jeunes et grandes entreprises en France : la maturité pour les alliances et la consécration de la RSE comme nouveau fer de lance.

 

Isahit & L’Oréal, binôme lauréat du Prix David avec Goliath 2021

Paris, le 9 novembre 2021 – Le Prix David avec Goliath 2021, qui récompense l’alliance la plus créatrice de valeur et les meilleures pratiques mises en œuvre en France entre une jeune et une grande entreprise, a été décerné ce soir au binôme formé par Isahit & L’Oréal, en présence de 300 décideurs, entrepreneurs et membres de l’écosystème au sein de la Maison RaiseLab  à Paris.

Cette quatrième édition du prix David avec Goliath, lancé en 2017 par RAISE et Bain & Company, met cette année à l’honneur trois thématiques structurantes : transition écologique, inclusion sociale, digitalisation et nouveaux modèles. Parmi plus de 100 candidatures de binômes examinées et évaluées pour leur capacité à créer ensemble de la valeur à la fois sur des critères quantitatifs (CA, emplois créés,…) et qualitatifs (bonnes pratiques partagées,..), 3 finalistes sélectionnés par un jury composé de 11 dirigeants de jeunes et grandes entreprises ont été retenus : Ombrea & TotalEnergies, Jean Bouteille & L’Occitane, et Isahit & L’Oréal.

L’histoire de Isahit & L’Oréal, la plus belle alliance 2021 :

En partenariat avec L’Oréal, Isahit a travaillé sur l’amélioration d’un algorithme de réalité augmentée de diagnostic de peau (ModiFace) afin de proposer des recommandations personnalisées aux consommateurs. L’expérience proposée devient plus inclusive en prenant en compte la diversité des types de peaux lors de l’essai de maquillage à distance. Isahit offre, qui plus est, la particularité d’être une plateforme éthique de data labelling pour l’IA et le traitement de la data. La plateforme mobilise en effet des « hitteuses » socio-économiquement défavorisées de pays d’Afrique, Asie, Amérique du Sud et d’Europe. 

« Au-delà de l’agilité et du dynamisme démontrés par l’Oréal et par Isahit à travers le succès de leur partenariat, la grande force de cette alliance est de parvenir à rendre la technologie plus inclusive par design, tout en permettant l’empowerment des femmes sur 4 continents », explique Clara Gaymard, co-fondatrice de RAISE

« L’année 2021 a été un cru exceptionnel, nous avons été très impressionnés par la qualité et la maturité de la centaine d’alliances qui nous a été présentée et qui démontre qu’il est possible de concilier réalité économique et positivité environnementale et sociétale », relève Gonzague de Blignières, co-fondateur de RAISE.

« Les duos qui se sont portés candidats cette année témoignent de l’émergence de nouvelles solutions à fort ROI  social et financier et sont autant de signes que la RSE  constitue désormais l’un des principaux axes de transformation des grandes entreprises», relève Olivier Marchal, Président de Bain & Company en France : « la nature de ces alliances illustre en effet le fait que l’économie circulaire est florissante ; que de nouveaux marchés et concepts innovants émergent face au défi de la transition écologique ; que dans l’industrie, l’usine intelligente devient plus responsable ; et que la qualité de vie au travail des collaborateurs est devenue une priorité ».

La startup Isahit reçoit un prêt d’honneur RAISESHERPAS de 100 000 euros à taux zéro sans condition ainsi qu’un double accompagnement, de 24 mois par les équipes de RAISESHERPAS, et de 6 mois en stratégie par des Partners et consultants de Bain & Company. Grâce au soutien du partenaire historique de RAISE, Mediatransports, Isahit remporte également une campagne publicitaire nationale sur les supports du groupe. Cette campagne sera diffusée sur les réseaux métro et gares SNCF dans toute la France et donnera une visibilité extraordinaire auprès de millions de voyageurs quotidiens, permettant d’appuyer la notoriété de la startup ou de l’un de ses projets.Pour l’Oréal, ce prix valorise auprès de tout l’écosystème son agilité et le dynamisme de sa démarche d’Open Innovation.

 

Étude David avec Goliath 2021 : Alliés pour agir !

Les 18 derniers mois de crise ayant transformé en profondeur nos façons de travailler et de consommer et accéléré la digitalisation des entreprises, nous observons cette année que les alliances entre jeunes et grandes entreprises ont significativement  gagné en  maturité et en agilité. 35% des entreprises interrogées, jeunes et grandes, témoignent ainsi d’une amélioration des relations à travers la crise. De plus, le niveau de promotion (NPS®) des alliances avec les grandes entreprises, invariablement négatif depuis 6 ans,  gagne plus de 8 points par rapport à 2019 auprès des startups.

Les thématiques de responsabilité sociale et environnementale (RSE) constituent aujourd’hui un enjeu incontournable d’Open Innovation entre startups et grandes entreprises. Ainsi, 85% des jeunes entreprises intègrent directement ou indirectement une dimension RSE, environnementale et / ou sociale et sociétale dans leurs projets d’alliance avec les grandes entreprises ; et 80% des grandes entreprises considèrent que les thématiques RSE sont un terrain particulièrement fertile pour les alliances. Plus encore, 60% des grandes entreprises indiquent que la majorité de leurs projets de transformation RSE est menée dans le cadre d’alliances avec des jeunes entreprises.

1. Alliances jeunes et grandes entreprises : la maturité, enfin ?

La crise sanitaire, économique et sociale de la COVID-19 a bouleversé les modes de travail en entreprise. Des pratiques instaurées dans l’urgence et initialement temporaire se sont révélées fortement bénéfiques au développement des alliances, et se sont ancrées dans la durée, contribuant notamment à introduire davantage de rapidité et d’efficacité dans la prise de décision des grandes entreprises et facilitant de fait leur dialogue avec les jeunes entreprises, plus satisfaites de ces alliances que par le passé. 

La généralisation inédite du télétravail a particulièrement profité aux jeunes entreprises situées en régions qui étaient jusqu’alors pénalisées par leur éloignement des centres de décision des grandes entreprises. Un meilleur équilibre se reflète cette année dans les partenariats, plus inclusifs et représentatifs de la société et du tissu économique français : à titre d’exemple, 40% des candidatures au Prix David Avec Goliath mobilisent des startups dont les équipes sont localisées hors de la région parisienne et 42% sont portées par au moins une femme co-fondatrice.

Les dispositifs de soutien mis en œuvre par les pouvoirs publics ont permis aux jeunes entreprises de résister à la crise avec un niveau de défaillance d’entreprises historiquement bas en 2020. La continuité des partenariats existants malgré le contexte, et l’appui financier des grandes entreprises à leurs partenaires jeunes entreprises a démontré l’efficacité et la pertinence des alliances les plus solides.

2. La RSE consacrée nouveau fer de lance des alliances

Les alliances entre grands groupes et startups investissent aujourd’hui le défi de la RSE, qui demeure au premier plan même dans le contexte de crise sanitaire. Cette dynamique s’accélère et s’amplifie, soutenue par un renforcement des règlementations environnementales nationales et européennes, par l’impératif économique d’anticiper l’augmentation à venir des coûts de CO2, et par le besoin stratégique de prendre part aux marchés que ces tendances de fond sont en train d’ouvrir. Ces nouveaux besoins concordent avec l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs en quête de projets à impact positif porteurs de sens et poussés par les opportunités économiques et industrielles. Ces jeunes entreprises « impact native » peuvent aider les grands groupes, qui peuvent mobiliser des ressources importantes, à accélerer leur innovation socialement responsable en apportant une expertise pointue sur des sujets parfois très techniques et peu préemptés et une agilité propre à leurs modes de fonctionnement. 

70% des jeunes entreprises et 80% des grandes entreprises interrogées considèrent ainsi que les problématiques RSE accélèreront les alliances, et plus de 60% des grandes entreprises interrogées cette année indiquent mener la majorité de leurs projets à impact environnemental positif dans le cadre de partenariats avec des startups. 

3. Comment faire progresser davantage les alliances et accélérer sur la transition RSE

Seules 1/3 des entreprises interrogées, jeunes ou grandes, affirment avoir mis en place des processus de pilotage robustes et des KPIs pertinents pour piloter leurs alliances. Face à des modèles de gouvernance et de pilotage encore peu matures, il importe désormais de pérenniser cette dynamique.  

Pour faire progresser leurs alliances avec de jeunes entreprises à impact, les grandes entreprises doivent favoriser un mode de travail/télétravail hybride pour bénéficier de l’ensemble des territoires. Face à des startups de plus en plus sensibles à la cohérence entre les discours et les actes dans le choix de leurs partenaires, elles doivent ancrer les enjeux environnementaux et sociaux au cœur de leur ambition et dans leurs routines quotidiennes de travail, et monter leur engagement des actions concrètes et visibles.

Les jeunes entreprises à impact doivent pour leur part s’inscrire dans une logique industrielle et aborder leur collaboration sous l’angle « passer à l’échelle ». Elles peuvent à cet effet se faire accompagner par des cabinets spécialisés sur l’évaluation de l’impact social.Elles ont aussi intérêt à mobiliser les ressources des agences d’État  pour se faire accompagner dans leurs développements. Il est enfin pertinent pour elles d’initier une démarche de labellisation pour valoriser  leur offre et leur engagement.

Enfin, les pouvoirs publics jouent un rôle important pour faciliter le développement d’écosystèmes responsables de grandes entreprises/ jeunes entreprises. Il est crucial qu’ils renforcent la lisibilité des labels RSE et introduisent de façon explicite la dimension RSE dans les initiatives qu’ils pilotent ou supportent pour faciliter la prise de contact entre grandes entreprises et startups. 

« Cela fait six ans que RAISE et Bain & Company s’engagent ensemble en faveur des relations entre grandes entreprises et startups. Permettre aux David et aux Goliath de mieux se comprendre, pour mieux travailler ensemble et créer de l’impact : notre ambition devient réalité ! » se réjouit Gonzague de Blignières, co-fondateur de RAISE.

« Cette période a vu le développement très dynamique des alliances à impact, nous sommes convaincus que cette dynamique est durable : la complémentarité des atouts des jeunes et des grandes entreprises sur des sujets aussi nouveaux et techniques en fait des partenaires naturels au service de l’innovation sociale et environnementale », affirme Olivier Marchal, Président de Bain & Company en France.

« Alors que s’approchent des échéances électorales importantes en France, nous souhaitons rappeler combien le rôle des pouvoirs publics est structurant. Nous demandons aux futurs gouvernants de s’engager à créer un cadre permettant de concilier impact économique et croissance responsable. Porte-voix des alliances entre jeunes et grandes entreprises, nous savons combien celles-ci souhaitent contribuer à une économie durable et responsable ! », déclare Clara Gaymard, co-fondatrice de RAISE.

Télécharger l’édition 2021 de l’étude David avec Goliath

###

À propos de Bain & Company

Bain & Company est le cabinet de conseil international qui accompagne les dirigeants ambitieux pour transformer leurs entreprises en pionnières du monde de demain.  

À travers 63 bureaux dans 38 pays, nous faisons équipe avec nos clients autour d’une ambition commune : atteindre des résultats exceptionnels qui leur permettent de dépasser la concurrence et de redéfinir leur secteur. En appui de nos expertises intégrées et personnalisées, nous proposons aux entreprises l’accès à un écosystème dynamique qui rassemble les acteurs du digital et de la technologie les plus innovants. Grâce à cette approche, les résultats obtenus par nos clients sont supérieurs, plus rapides et plus durables.

À travers notre engagement d’investir plus d’un milliard de dollars sur 10 ans dans des activités bénévoles, nous mobilisons nos talents, ressources et expertises auprès d’associations et organismes à but non lucratif pour répondre aux défis urgents qui s’imposent en matière d’éducation, d’équité raciale et sociale et de développement économique et environnemental.   

Depuis la fondation de Bain & Company en 1973, nous mesurons notre succès à l’aune de celui des entreprises qui nous font confiance : nous sommes fiers de bénéficier du taux de recommandation le plus élevé de notre secteur du conseil.  

Davantage d’informations sur notre site : www.bain.com/fr

Suivez-nous sur Twitter @BainCompanyFR

###