Bain utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité et la performance de ce site. En poursuivant votre navigation suce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité

We have French content available. View French site.

L'Usine Nouvelle

Derrière les assistants vocaux, les défis de l'économie de la voix

Derrière les assistants vocaux, les défis de l'économie de la voix

Alors que s'ouvre à Paris le premier salon Voice Tech, les assistants vocaux ont tout pour devenir l’interface de demain. Mais attendez avant de jeter claviers et souris ! Il reste de nombreux défis à relever.

  • 27 juin 2019
  • min

L'Usine Nouvelle

Derrière les assistants vocaux, les défis de l'économie de la voix

"La voix, ce sont désormais aussi les enceintes connectées, dont le taux de pénétration a été plus rapide que celui du smartphone. On dénombre 3 milliards d’utilisateurs. En 2023, ils pourraient être 8 milliards. Les industriels ne pourront pas ignorer longtemps ce marché, car la voix va devenir un "canal" de distribution et de communication. Le commerce par la voix est estimé aux environs de 40 milliards de dollars (environ 36 milliards d’euros) d’ici à la fin de la décennie. C’est que la communication orale a des avantages, rappelle Truc Mai Dupont, expert digital et innovation du cabinet Bain & Company : « On passe de 50 mots par minute quand on tape sur un clavier à 160 quand on parle. Et en ayant les mains libres ! » Si les perspectives sont alléchantes, les usages restent banals : allumer la lumière, demander le temps qu’il fait, écouter de la musique ou la radio."

Lire la suite de l'article sur L'Usine Nouvelle