Bain utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité et la performance de ce site. En poursuivant votre navigation suce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité

We have French content available. View French site.

L'Opinion

Le «revenge buying» ne sauvera pas la consommation sinistrée

Le «revenge buying» ne sauvera pas la consommation sinistrée

La sortie du confinement suscite une frénésie d’achats en Chine. Un phénomène trop isolé pour compenser le choc de la pandémie

  • 16 avril 2020
  • min

L'Opinion

Le «revenge buying» ne sauvera pas la consommation sinistrée

« Dans le luxe, les Chinois représentent entre 40 % et 50 % des achats mondiaux, mais on ne reverra pas de sitôt en France ces touristes dépensiers. A l'échelle planétaire, les revenus du secteur vont fondre de 65 à 75 milliards de dollars en 2020, selon les dernières estimations de Bain & Company »

Lire la suite de l'article sur l'Opinion