Bain utilise des cookies pour améliorer la fonctionnalité et la performance de ce site. En poursuivant votre navigation suce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d’informations, veuillez-vous référer à notre politique de confidentialité

We have French content available. View French site.

Press release

Les 20 ans du baromètre AmCham-Bain « le moral des investisseurs américains en France »

Les 20 ans du baromètre AmCham-Bain « le moral des investisseurs américains en France »

Le niveau d’optimisme des investisseurs américains remonte fortement, signe de confiance dans l’évolution du contexte économique français, mais reste teinté de vigilance à l’heure où les tensions sociales persistent en France.

  • 6 février 2020
  • min

Press release

Les 20 ans du baromètre AmCham-Bain « le moral des investisseurs américains en France »

Paris, le 6 février 2020 – L’AmCham (Chambre de Commerce Américaine en France) et le cabinet de conseil Bain & Company publient aujourd’hui la 20ème édition du baromètre AmCham-Bain, qui mesure chaque année le moral des investisseurs américains en France et leur perception de l’environnement économique. Cette année, le baromètre a recueilli entre décembre 2019 et janvier 2020 135 réponses de sociétés américaines représentant au total plus de 55 000 employés en France et plus de 55 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il met en avant six chiffres et tendances clés :

Remontée d’optimisme en 2019

Malgré un climat social perturbé par les mouvements sociaux ayant émaillé l’année, plus de 40% des investisseurs américains pensent que le contexte économique de la France évoluera positivement pour leur secteur d’activité, contre 30% en 2018. Ce regain d’optimisme se traduit par des perspectives positives de création d’emplois : 51% des entreprises interrogées estiment que leurs effectifs augmenteront dans les 2-3 années à venir, contre 42% l’année précédente. La France consolide également sa position de destination d’investissement attractive en Europe, atteignant un niveau historique cette année, puisque 64% des investisseurs interrogés la considèrent comme une bonne ou une très bonne destination d’investissement. Au-delà d’atouts traditionnels comme la qualité de sa main-d’œuvre ou de ses infrastructures, la France tire parti de la conjoncture européenne comme le Brexit ou le ralentissement de l’économie allemande qui, par effet de contraste, renforce l’attractivité de la destination France.

« L’an dernier, les résultats du Baromètre établissaient un constat clair avec une France à la croisée des chemins : les investisseurs américains attendaient des réformes ambitieuses pour renforcer l’attractivité française de manière durable. Le Baromètre 2020 révèle que la France a su en partie répondre à leurs attentes, puisque leur niveau de confiance a connu une hausse de 10 points. La relative baisse des incertitudes sur la conjoncture économique et la dynamique positive insufflée par les réformes expliquent principalement ce regain d’optimisme » observe Marc-André Kamel, Vice-Président de l’AmCham France, Associé chez Bain & Company et co-auteur du Baromètre.

Quels atouts et quels chantiers prioritaires pour attirer les investisseurs américains en France ?

Les forces et faiblesses de la France restent relativement inchangées.
L’environnement culturel, la situation géographique et la qualité de vie sont identifiées comme des atouts par plus de 70% des investisseurs, la R&D et la qualification de la main d’œuvre par 65% d’entre eux.

La question de la main-d’œuvre est par ailleurs devenue le critère d’investissement prédominant des investisseurs américains, 99% d’entre eux la mentionnant comme un enjeu important ou très important.

De son côté, l’écosystème d’innovation est perçu comme une composante importante de l’attractivité de la France : plus de 90% des investisseurs américains interrogés le considèrent comme positif ou très positif. La qualification des ingénieurs ou développeurs est citée à 88% comme la principale raison de cette attractivité.

 

A l’inverse, plus de 60% des investisseurs américains considèrent encore le coût de la main d’œuvre et les licenciements (coûts et procédures) comme les principales faiblesses de la France par rapport aux autres pays européens, et ce malgré l’impact économique positif des réformes, saluées par 78% des investisseurs interrogés.

Les chantiers identifiés comme prioritaires restent la pacification du climat socio-politique, l’amélioration du régime fiscal et le coût de la main d’œuvre. Notons que pour près de 30% 3 des répondants, les mouvements sociaux ont eu un impact significatif sur l’attractivité de la France auprès de leur maison-mère.

Le rythme des réformes du gouvernement est jugé globalement conforme aux attentes par une forte majorité de répondants (59%), même s’il est perçu comme en léger ralentissement par rapport à 2018. Les investisseurs estiment toujours que les réformes ont fortement amélioré la situation économique de la France (78%) et significativement favorisé l’investissement étranger en France (86%). Les répondants sont bien moins inquiets sur le risque de guerre commerciale (51% vs.82% l’année dernière). Si leur perception des relations franco-américaines se dégrade, ils estiment que cela n’affectera pas profondément les relations commerciales entre les deux pays, le risque de guerre commerciale s’inscrivant plutôt dans un cadre européen.

Pour inscrire dans la durée le regain d’attractivité observé depuis 2017, l’AmCham recommande la mise en place de trois séries de mesures concrètes :

  • Renforcer la compétitivité fiscale de la France, tenir les engagements de réduction d’impôts sur les sociétés et engager une diminution des impôts de production pour recréer les conditions permettant à la France d’être à nouveau compétitif sur le plan fiscal par rapport à ses voisins européens.
  • Moderniser son marché du travail afin d’en faire un avantage compétitif en continuant à réduire les charges sociales et en donnant une flexibilité accrue aux entreprises pour les inciter à embaucher.
  • Amplifier et diffuser l’effort d’innovation dans l’ensemble des régions, en décentralisant l’effort pour démultiplier les investissements étrangers sur le territoire et en faire un levier pour renforcer l’attractivité des régions.

« Si le climat social ne semble pas encore influencer significativement le moral des investisseurs américains, il n’en demeure pas moins un point d’inquiétude. Afin de dépasser ces doutes, la France doit travailler encore plus en profondeur sur ses faiblesses structurelles. Nous sommes convaincus que notre pays a toutes les cartes en main pour consolider et renforcer son attractivité aux yeux des investisseurs américains », conclut Stéphanie Barreau, Présidente de l’AmCham France, Présidente de 3M France.

****

 

20 ans d’attractivité de la France auprès des investisseurs américains

Voilà maintenant 20 ans que le Baromètre AmCham-Bain prend le pouls du moral des investisseurs américains implantés en France : il a su s’inscrire dans le paysage économique et institutionnel français comme un indicateur de référence de l’attractivité de la France. En effet, les Etats-Unis restent aujourd’hui les premiers investisseurs étrangers et les premiers employeurs étrangers dans l’Hexagone. La perception des forces et faiblesses de l’économie française par les investisseurs américains constitue donc un étalon de la compétitivité économique de notre pays.

Année après année, les résultats du Baromètre ont montré qu’en privilégiant prévisibilité et stabilité, les entreprises américaines s’inscrivaient dans un horizon de long terme en matière d’investissement.

A l’occasion de cette édition anniversaire du Baromètre, retour sur deux décennies d’évolution de la perception de la France par les investisseurs américains :

Cliquez sur l'image pour zoomer

Frise 20ans.png

****

Contacts presse

Image 7
Margot Minet : mminet@image7.fr, tél : +33 1 53 70 94 25
Florence Coupry : fcoupry@image7.fr, tél : +33 1 53 70 74 70

Bain & Company
Alice Vasseur : alice.vasseur@bain.com, tél : +33 1 44 55 75 75

AmCham
Mathilde Clauser : mathilde.clauser@amchamfrance.org, tél : +33 7 60 19 92 36

****

A propos du Net Promoter® Score

Le Net Promoter® Score (NPS) mesure la propension à recommander un produit ou une entreprise à travers une unique question : « recommanderiez-vous ce produit ou cette entreprise à vos amis ou à vos collègues ? ». Les répondants attribuent en réponse une note de 0 à 10 qui permet de les classer en trois catégories : les prescripteurs (9-10), les neutres (7-8) et les détracteurs (6 et moins). Le NPS correspond à la différence entre les pourcentages de « prescripteurs » et de « détracteurs ». Net Promoter® est une marque déposée par Bain & Company, Inc., Fred Reichheld et Satmetrix Systems, Inc.

A propos de l’AmCham en France

L’AmCham représente les entreprises attachées à la relation transatlantique. Fondée en 1894 pour promouvoir les échanges économiques entre la France et les Etats-Unis, l’AmCham regroupe aujourd’hui 250 entreprises françaises, américaines et européennes de toutes tailles et présentes dans tous les secteurs de l’économie. Indépendante de tout gouvernement, l’AmCham contribue à faire émerger de nouvelles idées dans le débat public, notamment pour renforcer l’attractivité de la France. Dans cette perspective, l’AmCham comprend de nombreux groupes de travail qui développent des recommandations sous la forme de livres blancs et de policy papers. Plateforme de rencontres de haut niveau, l’AmCham réunit régulièrement des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques et des leaders du monde intellectuel. Ces rencontres donnent lieu à des débats et des échanges de fond sur des problématiques économiques, sociales et géopolitiques ayant notamment trait à l’évolution de la relation transatlantique. L’AmCham s’engage sur des questions sociétales qui sont au coeur de l’activité de ses membres.

Plus d’informations sur www.amchamfrance.org

Suivez-nous sur Twitter : @amchamfrance

A propos de Bain & Company

Bain & Company est le cabinet de conseil international que les dirigeants les plus ambitieux et innovants choisissent pour bâtir le futur de leur entreprise. A travers 58 bureaux dans 37 pays, nous faisons équipe avec nos clients autour d’une ambition commune : atteindre des résultats exceptionnels qui leur permettent de dépasser la concurrence et de redéfinir leur secteur. En appui de nos expertises intégrées et personnalisées, nous proposons aux entreprises un accompagnement ouvert sur un écosystème qui rassemble les acteurs du digital les plus innovants. Grâce à cette approche, les résultats obtenus par nos clients sont meilleurs, plus rapides et plus durables. Depuis la fondation de Bain & Company en 1973, nous mesurons notre succès à l’aune de celui des entreprises qui nous font confiance : nous sommes fiers de constater que leurs performances boursières affichent des résultats 4 fois supérieurs à la moyenne du marché et d’être distingués par le taux de recommandation le plus élevé du conseil.

Plus d’informations sur www.bain.com/fr
Suivez-nous sur Twitter : @BainCompanyFR